Les clés de l’entretien professionnel

L’entretien professionnel est un outil mis à la disposition du département des Ressources Humaines et doit permettre un échange entre l’entreprise et ses salariés.

Une obligation du code du travail

Depuis 2014 en France, la loi stipule que l’entretien professionnel est obligatoire et doit être organisé tous les deux ans par l’employeur. De plus, tous les 6 ans, l’entretien professionnel doit faire un « état des lieux » qui récapitule le parcours professionnel de l’employé.

Si cette règle n’est pas respectée, cela pourra être considéré comme une inexécution du contrat de travail de la part de l’employeur et ce dernier s’exposera alors à des sanctions. Lorsqu’au cours des 6 dernières années l’employé n’a pas bénéficié de ces entretiens ni d’une action de formation, alors l’employeur devra crédit le compte professionnel de formation de l’employé d’un montant de 3000 euros.

Que dire pendant un entretien professionnel ?

Le détail de l’entretien professionnel est défini par convention ou accord collectif, mais il doit suivre une trame générale. L’entretien doit notamment se concentrer sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié et sur ses besoins éventuels de formation. Il doit aussi s’accompagner d’une réflexion sur l’avenir du salarié et de l’adéquation de son poste actuel avec son projet professionnel. Globalement, l’entretien doit permettre d’évaluer l’employabilité du collaborateur.

De plus, l’entretien doit informer le salarié sur la validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAE) et sur son compte personnel de formation (CPF).

Encourager le collaborateur à être pleinement acteur de son parcours, en développant ses compétences aussi bien hard que soft, lui permet de booster son engagement et d’assurer son employabilité. Cet aspect est particulièrement pertinent dans un monde professionnel sans cesse disrupté par les innovations technologiques.

Attention, l’entretien professionnel est à différencier de l’entretien annuel d’évaluation. Alors que l’entretien professionnel se concentre sur le long terme, l’entretien d’évaluation, lui, se concentre sur une plus courte période, et évalue le travail de l’employé sur une période donnée en fonction des objectifs qui lui avaient été attribués.

Comment bien conclure un entretien professionnel? 

Afin de conclure en beauté cet échange riche de sens tant pour le collaborateur que le manager, un feedback, ou retour, est essentiel. Tous deux signent une fiche d’entretien, adaptable selon accords ou conventions.

Les informations collectées lors de l’entretien professionnel sont des éléments clefs pour les services des Ressources Humaines : consciencieusement reportées et mobilisées, elles sont autant d’outils précieux au service de l’expérience collaborateur.

La capitalisation de tous ces entretiens permet ainsi à l’employeur d’avoir une vision d’ensemble de son entreprise et de sa force de travail, afin de mettre en place la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).